Anjou bois énergie cherche à valoriser les cendres

Que faire des déchets, en particulier des cendres, issus de la combustion du bois énergie ? À cette question, peu de réponses. Pour combler le manque actuel, et innover dans ce domaine, Anjou bois énergie a engagé la réflexion en 2015. Fournisseur de bois énergie (granulés bois, bûches, bois reconstitué, allume-feu…) depuis 2007 pour alimenter les chaudières de 5 000 clients, dont 150 collectivités, l’entreprise est partie d’un constat. « Jusqu’à présent, les cendres sont récupérées dans de grandes poubelles métalliques ou destinées aux centres d’enfouissement des déchets ultimes. D’où des problèmes de santé pour les opérateurs, en raison des charges et des émissions de poussières, observe Lucien Gerbier, gérant d’Anjou bois énergie.

Nous élaborons, depuis un an, un procédé pour récupérer et valoriser les cendres, provenant des chaudières à bois collectives. »

Une machine opérationnelle en 2017

Un enjeu d’importance, alors que le bois énergie progresse. En collaboration avec Transmanut (Loir-et-Cher), constructeur de matériel pour le transport et la logistique, Anjou bois énergie met actuellement au point une machine apte à collecter et conditionner ces cendres. « Il s’agit aussi de les analyser pour les valoriser, soit en épandage dans la forêt, soit sur les surfaces agricoles. Car les cendres présentent des apports en potasse et chaux », ajoute le dirigeant. L’équipement, dont le process est validé, est au stade d’études pour une mise en service en 2017. Anjou bois énergie, qui a investi 80 k€ pour cette phase, vise désormais une aide financière dans le cadre des Premier pas Territoires d’Innovation Pays de la Loire (PTI).

Siège

Cizay-la-Madeleine (49)

Activité

Fourniture de bois énergie

CA 2015

4 M€

Effectif

9 salariés

Dirigeant

Lucien Gerbier
et Cyrille Mercier

Anjou bois énergie, au-delà de son activité historique de commercialisation de bois énergie, s’est engagé dans une démarche innovation de valorisation des déchets générés par les chaudières.

Le jury des Trophées