Les Chalets de l’Océan relooke les mobil-homes pour les PMR

Dans l’hôtellerie de plein air, les locatifs accessibles aux handicapés étaient jusque-là fonctionnels et… sans âme. Gérant de la société Les Chalets de l’Océan, Franck Gaudin a eu l’idée, en février dernier, de revisiter le mobil-home dédié aux personnes à mobilité réduite (PMR). Et d’imaginer un modèle, alliant accessibilité et esthétisme. Avec la collaboration de Vendée Expansion, qui a validé les plans au regard des normes exigées, et d’un cabinet d’architecture d’intérieur, Franck Gaudin a réalisé un premier prototype en juillet, en transformant un mobil-home d’occasion (28 m²). « Nous inspirant des chambres d’hôtels, nous avons conçu un locatif accessible, différent des modèles existants au design aseptisé », explique le dirigeant.

Pour la R&D autour du prototype, et sa réalisation, l’entreprise a investi 90 000 € sur ses fonds propres.

La fabrication en plus

D’août à fin septembre a suivi une phase de test, avec la location du mobil-home réaménagé, sur le camping L’Île aux Oiseaux, à L’Île-d’Olonne. Un essai concluant, avec des avis positifs des occupants, qu’ils soient à mobilité réduite ou valides. Distributeurs et installateurs, avec 1 000 à 1 500 mobil-homes mis en place chaque année sur la façade Atlantique, Les Chalets de l’Océan réfléchissent désormais à ajouter le volet fabrication à leur activité. Projetant de lancer une micro-série de ces nouveaux mobil-homes accessibles, et d’explorer davantage ce marché de niche, l’entreprise travaille à un second développement. Son idée : concevoir un modèle sans roues, type chalet ou bungalow, avec une proximité au sol permettant de réduire la rampe d’accessibilité. De quoi gommer encore l’aspect handicap.

Siège

Brem-sur-Mer (85)

Activité

Vente de résidences mobiles, mise en place et prestation de services

CA 2015

5,4 M€

Effectif

30 salariés

Dirigeant

Franck Gaudin

Avec ce premier prototype, la société se positionne en rupture avec les produits du marché et répond aux besoins, tant des clients ou situation de handicap ou valides, que des propriétaires de campings.

Le jury des Trophées