OCF réconcilie bain-marie et design créatif

Faire cohabiter des plats chauds et des décorations design. Chez de nombreux commerçants de bouche, utilisant des vitrines bain-marie, cela ressemblait à un casse-tête. Pour le résoudre, l’entreprise OCF a mis au point une technique innovante, qui permet de maintenir les préparations culinaires à bonne température sans sacrifier l’esthétisme, côté contenant. Car, quand les eaux des bacs avoisinent 90°C, la vitrine et ses décors souvent s’altèrent. « Après avoir désolidarisé notre cuve, nous l’avons fait reposer dans un U inversé, supportant la dilatation et permettant de récupérer les eaux de condensation dans une rigole, avec une parfaite étanchéité », explique le PDG Guillaume Zanlorenzi. Les dilatations évitées, OCF peut travailler une gamme plus étendue de décorations.

En 9 ans, 6 dépôts de brevets

Pour réaliser cette innovation, il aura fallu un an à la société avant un dépôt de brevet à l’INPI, fi n 2015, et une commercialisation début 2016. À ce jour, une vingtaine de ces vitrines bain-marie – entre 6 000 € et 15 000 € le linéaire – ont été vendues à des hôtels, restaurateurs et traiteurs en France et à l’étranger. À travers ce procédé, OCF rappelle son goût pour l’innovation. Le fabricant de vitrines enregistre là son 6 e brevet en 9 ans, après avoir été l’auteur d’autres systèmes brevetés (mise au point d’un éclairage LED, diffusion d’air humidifié, désembuage renforcé, etc.). Chaque année, OCF consacre de 80 k€ à 100 k€ à ce volet. Avec cette dernière « trouvaille », la société va pouvoir renforcer encore sa présence à l’international. Aujourd’hui, elle vend dans 12 pays auprès de grandes enseignes (Fauchon, Paul, Les Maîtres du Pain…), en réalisant 15 % de son chiffre d’affaires à l’export.

Siège

Sigournais (85)

Activité

Fabrication de vitrines pour les métiers de bouche

CA 2016

8 M€

Effectif

65 salariés

Associés

Guillaume Zanlorenzi
et Sandrine Villaume

En France comme à l’étranger, la PME se développe sur le marché exigeant qu’est l’hôtellerie-restauration.

Le jury des Trophées